Lancer votre affaire de conseils : mes questions


             Vous voulez lancer votre affaire de conseils, mais vous ne savez pas tellement quoi faire ? Je pense que vous êtes tombé au bon endroit aujourd’hui, car ce n’est pas facile de se lancer dans une telle aventure. En effet, vous devez vous lancer et puis rester focalisé sur l’essentiel pour décrocher des affaires.

             De nombreux consultants font l’erreur de dépenser de l’énergie dans la mise en place de leur structure et de la structuration de leur offre, mais bien que ce soit une approche qui semble logique, vous aurez cependant du mal à avoir des revenus rapides, car il faudra des moins pour la génération des revenus. Je vous propose ainsi aujourd’hui 4 approches simples pour vous permettre de réussir.

Quel est le cadre de votre activité ?

             Dans un premier temps, je vous conseille ainsi de déterminer les raisons ainsi que les objectifs que vous voulez atteindre dans la mise en œuvre d’un tel projet, autrement dit, de vous être lancé dans une activité de conseil en indépendant. Vous recherchez de l’indépendance, la flexibilité des horaires ou encore un épanouissement personnel ou professionnel ? Prenez le temps de tout lister, mais aussi de lister tout ce que vous ne voulez pas,  de ce que vous voulez et de la façon dont cela va se faire dans la réalité.

Vous devez prendre en compte les facteurs que vous jugez essentiels pour faire de ce challenge professionnel une nouvelle passion déclenchant chez vous un puissant moteur de motivation qui vous sera nécessaire pour aller jusqu’au bout.

calculator-178127_1280

Choisissez plusieurs axes pour rassembler vos réflexions, ces axes représenteront ainsi les raisons pour lesquelles vous vous levez tous les matins et pourquoi vous avez l’envie de vous battre et de vivre pleinement votre vie. Ces raisons vous permettront de dépasser les difficultés ainsi que les obstacles que vous aurez sans doute sur votre chemin, chose commune à toutes les entreprises, ne vous en faites pas. Bref, votre source d’inspiration quotidienne.

Cela aura différents avantages, dont celui de vous permettre de pouvoir affronter plus sereinement les périodes de démotivations, car il y en aura. Cela permettra aussi de donner une véritable dimension personnelle à vitre entreprise, d’inspirer les autres aussi pour démontrer votre force et votre conviction.

Je tiens à préciser que cette étape est tout à fait essentielle pour tous les consultants, mais qu’elle est cependant négligée. Sachez que c’est la source de votre image et de votre communication.  Prenez bien le temps de penser à tout ça.

Quelle est votre source de développement ?

             Dans cette partie, vous devrez explorer deux axes surtout donc vos compétences, peu importe leur nature : techniques, relationnelles, organisationnelles ou autres. L’important est que vous ayez une vision de vos forces et de vos faiblesses.

Autre moyen simple et intéressant pour cela, c’est de vous posé un moment avec des personnes de confiance dans votre entourage et de votre entourage professionnel pour leur poser des questions. Dans cela, je vous conseille d’essayer de comprendre ce qui se cache derrière leur point de vue, les raisons et les fis qui font qu’elles perçoivent en vos les forces et les faiblesses que vous avez.

             Le deuxième axe, l’essentiel, est la compréhension du marché que vous voulez cibler. Il n’y a pas de secret ici, vous confronter au segment auquel vous voulez vous adresser. Je ne parle pas ici de présenter vos services potentiels, mais de comprendre les problèmes, besoins et frustrations que vos prospects peuvent vivre. Je vous conseille ainsi de vous focaliser sur la problématique que vos services vont couvrir.

idea-1855598_1280

             C’est durant cette phase que vous devrez donc comprendre dans quels lieux ou événements spécifiques vos prospects se réunissent, les clubs auxquels ils appartiennent, quels magazines ou sites Web ils consultent, à quelles périodes particulières vous pouvez les contacter et bien d’autres encore.

Il est important que vous consacriez suffisamment de temps à cette activité, de toujours conservez une trace des discussions que vous avez eues en notant le langage propre aux personnes rencontrées dont les vocabulaires et les expressions utilisés pour vous permettre de vous donner une idée sur les personnalités des personnes avec qui vous discutez.

Vous pouvez maintenant faire le lien avec vos compétences puis établi ce que pourrait être un service de qualité au sein de votre entreprise, mais qui soit aussi une réponse concrète aux besoins et aux problèmes de vos prospects. N’oubliez pas que c’est eux que vous devrez satisfaire.

             Il se peut dans tout cela que des compétences spécifiques et supplémentaires soient nécessaires afin d’assurer l’ensemble du service. He vous conseille alors de vous interroger sur l’acquisition des compétences en question en faisant une formation ou bien en faisant tout simplement un partenariat pour vous faciliter les choses.

Développer le produit le plus simple possible

Pour rencontrer le succès dans le lancement de votre affaire de conseil, vous allez devoir bâtir un produit simple, le package le plus simple possible pour répondre aux besoins de vos clients. Pour connaître ces derniers, n’hésitez pas à creuser profond pour trouver toutes les informations nécessaires, mais aussi en récupérant des études, des sondages et des statistiques.

Je vous conseille ainsi de faire une présentation simple en parlant des besoins et des problèmes des clients auxquels vous devez répondre dans votre activité. Vous devrez aussi expliquer les réponses que vous pouvez ainsi apporter aux problèmes en question en termes de résultat. Il faut aussi expliquer les outils, les méthodes et les concepts qui montrent comment vous allez vous débrouiller avec vos prospects.

Le but de cette étape est de surtout pouvoir tester la réaction de vos clients en découvrant l’approche que vous avez décidé d’adopter, mais aussi à quoi ces derniers réagissent Le but ici est de pouvoir tester la réaction de vos clients lorsqu’ils découvrent votre approche. À quoi ils réagissent positivement et là où ils sont un peu plus frileux. Ajustez régulièrement cette présentation en fonction des réactions et n’hésitez pas à créer plusieurs versions de slides en fonction de l’audience à laquelle vous êtes confronté.

Je vous recommande de vous rendre dans des événements professionnels sur des thèmes spécifiques et des lieux tels que les clubs sportifs ou encore les associations dont vous êtes membre pour proposer et tester votre package. Les informations collectées lors de la phase 2 vous aideront à identifier ces lieux plus facilement.

Votre première mission !

             Décrocher une première mission n’est pas la plus compliquée de toutes en faite, sauf si votre sens de la communication et de la conversation est catastrophique. Il peut suffire que lors d’une discussion avec un prospect qui montre un certain intérêt pour votre approche, de le (ou la) convier à une discussion plus poussée sur ces problèmes pour lui exposer comment vous pourriez l’aider.

Pour cette étape, gardez en tête que l’essentiel est d’apporter de la valeur à votre client et non de vendre une mission. Le client doit percevoir cette approche le mieux possible dans la relation que vous allez établir avec lui. Le montant de la prestation ne doit pas être votre principale préoccupation, mais bien la finalité de cette mission et d’obtenir une recommandation pour vous permettre par la suite d’avoir de nouveaux clients. Souvenez-vous aussi que le fait de faire une proposition, de facturer ou encore de percevoir clairement comment vous pouvez aider vos clients est un facteur de motivation des plus intéressants pour commencer votre activité.

1 commentaire

  1. Bravo pour votre blog, les conseils sont pertinents et le style efficace. Intéressant pour un débutant en tout cas, dans mon genre aussi. Je vous remercie pour tous les conseils.

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *