Comment exercer le métier de garde chien ?


Les pensions animalières ont le vent en poupe. Et pour cause, les propriétaires peuvent y laisser leurs compagnons à poils en toute confiance durant leur absence. La gestion de ces établissements ne repose pas seulement sur une bonne connaissance de l’univers animalier. C’est tout une passion qui se vit au quotidien.

Le métier de garde chien

Le garde chien est, en quelque sorte, un baby-sitter pour la race canine. Lorsque les maîtres s’absentent, c’est le garde chien qui prend le relais. Il se charge de nourrir les chiens qui lui sont confiés. Ils nettoient les paniers/niches, s’amusent avec ces animaux et leur offre de l’affection.

La personne qui exerce le métier de garde chien a donc pour mission de rassurer les chiens en l’absence de leurs maîtres. De cette manière, vos compagnons ne se sentiront pas délaissés et ils ne s’en porteront que mieux ! Le toilettage est même envisageable si les propriétaires en font la demande. Ils retrouvent ainsi un toutou tout propre et bien portant à leur retour !

Vous êtes intéressé par le métier de garde chien ? Voici un lien utile : dogattitude06.fr/pension-garde-chien/

Quelles études faire ?

Il n’est pas nécessaire de se lancer dans de longues années d’études pour ouvrir et gérer une pension animalière. Néanmoins, il est indispensable d’avoir une Attestation de Connaissances, document équivalent au Certificat de Capacité Animaux de Compagnie (CCAD), ce dernier n’étant plus accordé depuis le 1er janvier 2016.

Une formation présentielle d’au moins 14 heures par catégorie d’animaux est requise. A l’issue de cette formation, le prétendant à l’attestation passe une évaluation de 30 à 60 minutes qui se présente sous forme de QCM. Un taux de réussite minimal de 60% est exigé. Dans l’éventualité où l’attestation est sollicitée pour plusieurs catégories animalières, il est indispensable d’avoir un taux de réussite d’au moins 45% par catégorie.
L’Attestation de connaissances atteste que son titulaire possède toutes les connaissances nécessaires concernant :

– les besoins physiologiques des animaux,
– les besoins comportementaux,
– l’entretien animalier,
– les besoins biologiques des catégories d’animaux concernées.

Le document est délivré par la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt). Une remise à niveau est ensuite impérative tous les 10 ans. Il s’agit en quelque sorte d’une actualisation des connaissances déjà acquises. Sans cette remise à niveau, l’Attestation d connaissances peut être suspendue, voire retirée à son titulaire.

Les compétences à posséder

Disposer d’une Attestation de Connaissances ne suffit pas pour ouvrir une pension animalière. Des compétences en matière de gestion sont requises, notamment si vous prévoyez exercer en indépendant. La capacité à gérer une équipe et un sens aigu de l’organisation sont par ailleurs indispensables.
Des accidents peuvent survenir durant la garde animalière. Il faut donc des connaissances en premier secours en plus des compétences précédemment citées.

Les qualités à avoir

Comme mentionné préalablement, le métier de garde chien s’exerce avec passion. Vous devez donc aimer les catégories animalières dont vous prévoyez vous occuper. Les animaux ont besoin d’affection et d’attention. En ce sens, il est important d’être affectueux. Caresser et câliner les animaux dont vous avez la garde fera en effet partie de votre quotidien. En parallèle, vous devez disposer d’une certaine autorité pour vous faire respecter. Aux yeux de ces animaux, cette personne est un inconnu. A vous de leur faire comprendre que vous êtes là pour prendre soin d’eux mais aussi pour veiller à ce qu’ils restent disciplinés, comme chez leurs maîtres. Instaurer un climat de confiance dès le départ est de ce fait primordial.

La patience et la disponibilité sont deux autres qualités essentielles. Il est possible que les animaux fassent des petits “caprices” parce que leurs maîtres leur manquent, parce que l’environnement leur est inconnu…. Il vous incombe de les rassurer s’ils se sentent désorientés. Il faut donc être à l’écoute de chaque animal dont vous avez la garde car ils n’ont pas forcément les mêmes habitudes ni les mêmes comportements. Il ne faut pas hésiter à se renseigner sur le mode de vie de ces animaux auprès de leurs maîtres afin de définir la façon la plus judicieuse de prendre le relais. L’objectif est de réduire les impacts du changement d’environnement autant que possible.

L’autonomie est de rigueur car le garde chien doit prendre certaines décisions. Vous êtes temporairement les maîtres des animaux dont vous avez la garde. Vous devez donc être à-même d’assumer leur responsabilité, en veillant à ce que leur bien-être soit au cœur de vos préoccupations.

La gestion d’une pension animalière est prenante, certes. C’est aussi un métier de contact et de passion. Une formation initiale et une remise à niveau décennale sont les bases réglementaires. Par la suite, laissez vos belles émotions vous guider pour chouchouter les compagnons à poils que vous accueillez !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *