Devenir agent immobilier


Depuis une dizaine d’années, le métier d’agent immobilier a subi de sérieux bouleversements. Alors qu’il était jusqu’ici un intermédiaire indispensable pour mener à bien tout projet immobilier, l’avènement d’internet et l’apparition de prestataires concurrents low cost sont venus déstabiliser sa position plutôt confortable. La profession est donc plus que jamais synonyme d’exigence ; elle requiert à la fois des connaissances solides et un certain nombre de qualités. Vous souhaitez en savoir plus ? Voici mes conseils pour devenir agent immobilier.

Les aptitudes et les qualités d’un agent immobilier


Des compétences professionnelles

Savoir communiquer : l’agent immobilier doit maîtriser l’usage des réseaux sociaux afin d’assurer la promotion des biens dont il est en charge. Ces outils de communication modernes devenus indispensables lui permettront également d’améliorer sa réputation.

Avoir la volonté d’enrichir continuellement sa formation initiale : puisqu’il évolue dans un secteur dynamique, l’agent immobilier ne peut pas se permettre de rester figé dans des connaissances qui peuvent vite devenir obsolètes. Il doit donc se tenir constamment informé des nouveaux textes de lois et des changements de réglementations techniques et juridiques.

Être disponible : l’essor des nouvelles technologies et la banalisation de l’hyper-connexion a balayé d’un revers de la main la possibilité de laisser les clients dans une position d’attente. L’agent immobilier doit désormais être joignable en permanence pour répondre rapidement à leurs demandes.

Connaître le marché de son secteur sur le bout des doigts : les prix pratiqués, la concurrence, les quartiers les plus prisés, … Il devra également suivre l’évolution du marché international.

Des qualités humaines

Aimer le challenge : dans un domaine où la concurrence est rude, l’agent immobilier doit sans cesse se dépasser pour réussir à conclure des affaires. Dynamisme et goût du défi sont donc de mise.

Veiller à son apparence : l’agent immobilier doit inspirer le sérieux et la confiance. C’est pourquoi sa présentation doit toujours être irréprochable.

Savoir négocier : par ailleurs, une bonne capacité d’argumentation est essentielle pour convaincre la clientèle et décrocher des contrats

Avoir une oreille attentive et s’adapter : pour satisfaire ses clients, l’agent immobilier doit impérativement comprendre et tenir compte de leurs demandes particulières, ce qui requiert un vrai travail d’écoute.

Être sociable : l’agent immobilier travaille continuellement au contact d’autrui (partenaires, acheteurs, vendeurs, …). Un sens accru du relationnel est donc une condition indispensable à l’exercice du métier.

Le métier d’agent immobilier

Ses missions

Prospecter, autrement dit trouver des biens à vendre ou à louer.

Estimer la valeur des biens, c’est-à-dire fixer des prix qui respectent à la fois les souhaits des propriétaires et les tendances tarifaires du marché.

Faire la promotion des biens pour trouver des acquéreurs.

Réaliser les visites et conseiller les différentes parties.

Constituer les dossiers.

Finaliser les transactions.

 

Ses conditions de travail

L’agent immobilier a des horaires irréguliers. Il doit répondre présent lorsque les clients sont disponibles, ce qui suppose souvent de travailler le samedi, certains jours fériés, et généralement tard le soir.
Son temps de travail est partagé entre la gestion des tâches administratives à son bureau et de nombreux déplacements sur le terrain. C’est un métier très prenant et qui peut se révéler assez physique.

Sa rémunération

Elle varie considérablement en fonction de l’expérience, du lieu d’exercice et du statut de l’agent immobilier. En règle générale, un salarié d’agence est rémunéré sur la base d’un fixe, augmenté des différentes commissions sur les transactions réalisées. En moyenne, un agent immobilier débutant gagne entre 1500 et 3800 euros en fonction de son activité.

La formation d’agent immobilier

Plusieurs types de formation permettent d’accéder au métier d’agent immobilier :
Un Bac+2, et plus couramment le BTS professions immobilières
Un Bac+3 :
– Licence pro commerce : gestionnaire de biens immobiliers.
– Licence pro métiers de l’immobilier : gestion et administration de biens / transaction et commercialisation de biens immobiliers / gestion et développement de patrimoine immobilier.
– Licence pro activités juridiques : métiers du droit de l’immobilier.
Bachelor gestionnaire d’affaires immobilières.
Un Master pro: droit immobilier / métiers de l’immobilier et de l’urbanisme.

Des écoles privées dispensent également des formations, de niveau Bac+2 à Bac+5 :
– L’Efab (Ecole française de l’administration de biens)
– L’Espi (Ecole supérieure des professions immobilières)
– L’ESI (Ecole supérieure de l’immobilier)
– VHS Business school (école du syndicat français de l’immobilier)
– L’Imsi (Institut du management des services immobiliers)

En plus de sa formation initiale, l’agent immobilier peut élargir son champ d’action, en évoluant notamment vers l’administration de biens ou le syndic de copropriété.

Suivez les conseils de Julie de lafeeimmobilier.fr, une super agent immobilière

Forte de son expérience, Julie offre son regard professionnel et ses conseils avisés pour permettre à quiconque de faire les choix les mieux adaptés à son projet immobilier.

Toujours guidée par l’envie d’apporter le meilleur, elle met son expertise au service des autres, en abordant simplement des sujets qui touchent aux grandes tendances immobilières actuelles.
Julie illustre donc à merveille le profil de la super agent immobilière : bienveillante, disponible et compétente.

Bien plus qu’un métier, la profession d’agent immobilier peut être vue comme une vocation qui demande de nombreuses aptitudes, tant personnelles que professionnelles. Se lancer dans cette aventure n’est donc pas de tout repos, et nécessite d’être prêt à un certain nombre de sacrifices avant d’obtenir des satisfactions.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *