Quelles évolutions de carrière pour une infirmière coordinatrice ?


Travaillant au sein d’un établissement hospitalier, à domicile ou en EHPAD, une infirmière coordinatrice est la chef d’orchestre d’une équipe de soignants. Dans un premier temps, son rôle est d’encadrer le travail de ses collègues. Le soignant assure la bonne qualité des soins dès l’admission du patient et assure de garder un lien entre les équipes et la famille. Comme les « simples » Infirmières ou une aide-soignante, son action se situe aussi dans la réalisation des soins et de prévention. Le soignant est également garant de la continuité des soins après l’hospitalisation d’un patient. Focus sur les pistes d’évolution de ce métier aux diverses facettes.

Des compétences humaines et organisationnelles

Avant de nous pencher sur les pistes d’évolution, intéressons-nous aux compétences inhérentes au métier d’infirmière coordinatrice.

Bien sûr, que ce soit en milieu hospitalier ou en EHPAD, une infirmière coordinatrice doit faire preuve d’une solidité physique et morale. Une bonne résistance au stress est aussi indispensable, notamment, car un professionnel de soins doit savoir intervenir lors d’une situation d’urgence. Avant tout chose, l’infirmier coordinateur exerce un métier humain. De ce fait, il ne faut pas oublier qu’il faut faire preuve de gentillesse, de patience et d’empathie envers les patients. Pour exercer son métier de manière optimale, il doit ainsi faire preuve de dynamisme et d’une solide organisation. Enfin, la soignante doit savoir travailler en équipe et maîtriser certaines compétences managériales.

L'infirmière coordinatrice a un rôle central au sein de son équipe

Un parcours de formation classique

Aimer s’occuper des personnes dépendantes et apporter une aide aux personnes âgées est une vocation. Si ce métier vous intéresse, bonne nouvelle ! Sachez qu’il n’existe pas de formation spécifique pour accéder à ce titre, que ce soit pour travailler à l’hôpital ou dans l’un des hébergements pour personnes âgées et dépendantes. On ne se rend pas forcément compte qu’il est difficile de réaliser les soins infirmiers, c’est pour cela que vous devez tout de même apprendre avant d’agir. Vous devez donc disposer d’un diplôme d’État d’infirmier, ce qui équivaut à un bac +3.

Une fois ces conditions remplies, vous pourrez commencer à regarder les offres d’emploi pour un infirmier coordinateur ! Et si vous rencontrez des difficultés à trouver un travail, allez jeter un œil à nos astuces pour dénicher un job rapidement !

Les évolutions de carrière tournées autour de la spécialisation

Les Infirmières coordinatrices peuvent, en effet, évoluer dans leur métier. Grâce à leurs années d’exercice, ces soignantes peuvent accéder à d’autres concours de la profession. Après 2 ans d’exercice, il est possible de devenir, par exemple, infirmier de bloc opératoire ou encore infirmier anesthésiste. En outre, elle gardera son rôle de gestion dès l’admission du patient et tout au long de son hospitalisation. Après 3 ans, les soignants auront la possibilité de passer le diplôme d’infirmier en pratique avancée, les soins infirmiers seront un peu différents. Enfin, au bout de 4 ans de pratique, il sera envisageable de devenir cadre de santé.

Les futurs employeurs

Dans une généralité, les soignants coordinateurs sont libéraux. Il est vrai que les soignants libéraux n’ont pas tous les jours les mêmes objectifs que ceux que l’on retrouve dans un établissement pour personnes âgées, par exemple. En bref, outre le libéral, les soignantes peuvent être recrutées par des cliniques, des hôpitaux ou des EHPAD.

Pour devenir infirmier coordinateur, il faut travailler dur et aimer aider les autres. Tout le monde ne peut pas faire ce métier, il est toujours préférable de bien se renseigner avant de s’engager.