Le métier de cuisiniste


Le cuisiniste est un véritable artiste, un maître de l’aménagement de la cuisine ! C’est également un expert en matériaux de construction, un bon dessinateur et un designer hors-pair. Si vous avez l’esprit vif, un don pour le dessin et une aisance naturelle pour l’aménagement, ce métier est probablement fait pour vous : il suffit d’avoir la formation adéquate et les bonnes compétences pour s’offrir une belle carrière.

Quelles études pour devenir cuisiniste ?

Plusieurs diplômes permettent d’exercer en qualité d’architecte ou d’agenceur de cuisine, pour des périodes d’étude allant de 2 à 5 ans.

Les CAP de menuiserie

Il s’agit des CAP « menuisier installateur », « menuisier fabricant de menuiserie », et du CAP « ébéniste ». Pour les obtenir, il faut effectuer 2 ans d’étude après le collège. Ils sont indiqués pour entamer sa carrière de cuisiniste en qualité d’agenceur ou de monteur, c’est-à-dire d’artisan qualifié pour l’installation des cuisines en kit.

Les bacs professionnels

Le bac professionnel « technicien menuisier-agenceur », le bac « STI2D architecture et construction » ou le bac professionnel « technicien constructeur bois » sont également des diplômes permettant de se qualifier pour cette profession. Ils nécessitent 3 ans d’études après le collège, et fournissent les prérequis essentiels pour dessiner soi-même des pièces ou du mobilier d’aménagement.

Les BTS

Ce sont les diplômes offrant le plus de qualifications et de compétences : BTS « agencement environnement architectural », BTS « systèmes constructifs, bois et habitat », BTS « développement et réalisation bois ». Ils s’obtiennent 2 ans après le CAP ou 3 ans après le collège, et permet à l’artisan de concevoir, de dessiner et de monter les cuisines en fonction des besoins et des contraintes de l’espace qui sont soumis.

Les compétences d’un bon cuisiniste

Un cuisiniste doit avoir d’excellentes compétences dans l’assemblage des matériaux que sont le bois, le métal, le verre, etc. Il lui faut aussi de solides bases en plomberie, en électricité, en maçonnerie, en peinture, etc.

Par ailleurs, une bonne maîtrise de l’usage des logiciels de conception, de design et d’architecture lui est également indispensable.

Enfin, un architecte de cuisine doit bien connaître l’univers de l’électroménager et se tenir informé des dernières innovations dans le domaine.

Les qualités d’un bon cuisiniste

Un bon cuisiniste doit être ouvert d’esprit, aimer la créativité et être constamment à la recherche de solutions innovantes, mais sobres et respectueuses des normes. Il doit être à l’affût des dernières innovations en matière de décoration et de la mode, être dynamique et disposer d’un catalogue de ressources matérielles.

Il doit également être courtois, apprécier le travail en équipe et privilégier en toute circonstance la satisfaction des besoins de sa clientèle. Enfin, étant donné qu’il s’agit d’un métier qui exige de nombreux déplacements, le cuisiniste doit avoir une constitution robuste et être endurant, mentalement et physiquement, pour ne pas sentir le poids de sa routine quotidienne.

Ainsi, devenir cuisiniste ne nécessite pas de trop longues études, et l’on peut déjà commencer à exercer après avoir suivi 2 ans de formation en sortant du collège. La rémunération des débutants équivaut au SMIC, mais elle évolue considérablement avec l’expérience et le savoir-faire. Il ne faut surtout pas négliger de s’informer constamment sur les nouvelles tendances du métier et de suivre si possible une formation sur la vente.

Merci à WELS France pour les conseils apportés lors de la rédaction de cet article.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *