Le métier d’agent immobilier


L’agent immobilier exerce un métier exigeant. Conseiller, négociateur, médiateur… les missions qui lui sont attribuées nécessitent une solide formation en amont mais également des qualités personnelles assez spécifiques. Il faut donc se préparer efficacement avant d’accéder à la profession qui, rappelons-le, peut être spécialement orientée vers les biens immobiliers haut de gamme.

En quoi consiste le métier d’agent immobilier ?

Vous souhaitez vendre un bien ? L’agent immobilier se charge d’attirer les acheteurs potentiels. Vous êtes acheteur ? L’agent immobilier vous oriente vers les biens qui s’accordent à vos critères de recherche. On peut ainsi affirmer que ce professionnel endosse le rôle d’intermédiaire pour que les projets de ses clients aboutissent dans les meilleures conditions.

La prospection se retrouve au cœur des missions confiées à l’agent immobilier. Il réalise une veille et parcourt son secteur pour trouver les biens à louer et/ou à vendre. Il vise l’exclusivité qui lui permet de se démarquer efficacement des concurrents. Si les biens qu’il intègre au catalogue de l’agence sont variés, ce professionnel doit rigoureusement veiller à leur qualité.

La prospection s’accompagne donc naturellement d’une mission axée sur l’analyse approfondie. L’agent prend rendez-vous avec les propriétaires des biens qu’il a repéré et organise des visites. Il note toutes les informations qui permettent de rédiger une annonce pertinente et qui serviront également de base à ses arguments. En cas de doute sur les caractéristiques relevées, l’agent immobilier peut faire jouer son réseau et solliciter la collaboration de techniciens/diagnostiqueurs.

Une fois qu’il a collecté toutes les informations relatives au bien, l’agent immobilier les condense et les compare avec les offres sur le marché. Il dresse alors une estimation du prix de vente/location le plus approprié et peut évaluer les améliorations à prévoir pour augmenter la valeur du bien concerné.

L’agent immobilier s’occupe de faire passer les annonces. Il choisit les canaux les plus appropriés en fonction de ses cibles. Il est donc envisageable de publier les annonces sur le site de l’agence et sur les réseaux sociaux. Dans ces cas, les descriptions détaillées s’accompagnent de plusieurs photos qui mettent le bien en valeur. Il est également envisageable de publier les annonces immobilières dans les journaux, de les afficher en vitrine de l’agence….

Les missions de l’agent immobilier ne s’arrêtent pas là. Etant l’interface entre les différentes parties, c’est lui qui se charge d’organiser les visites. Il argumente en faveur de son client afin que ce dernier puisse vendre, acheter ou louer le bien qui l’intéresse dans des conditions avantageuses. Ajoutez à cela que l’agent immobilier peut également être mandaté afin d’assurer la gestion locative.

D’autres missions peuvent évidemment être confiées à l’agent immobilier, en fonction des attentes de chaque client.

Les études à faire

Il existe des études axées sur le domaine immobilier et elles doivent être privilégiées car elles offrent les meilleurs débouchés. Les filières sont multiples, incluant notamment le droit de l’immobilier, le management commercial opérationnel, la digitalisation de la relation client, les métiers de l’urbanisme….

Certains pôles sont indispensables. Les formations commerciales et l’économie sont notamment importantes car elles permettent d’acquérir des bases solides.

Les diplômes à obtenir

Les études articulées autour des professions immobilières permettent de décrocher des diplômes équivalant au bac +2 et jusqu’au bac +5. Plus la formation est poussée, plus les connaissances sont profondes ce qui offre évidemment plus d’opportunités.

Les études et formations sont proposées par un vaste choix d’institutions. La liste ci-après offre un aperçu des possibilités, sans pour autant être limitative :

  • École supérieure de l’immobilier (ESI)
  • École Supérieure des Professions Immobilières (ESPI)
  • Institut National Supérieur de l’Immobilier (INSI)
  • École française de l’administration de biens (Efab)
  • École supérieure de l’immobilier (ESI)
  • Institut du management des services immobiliers (Imsi).

Un agent immobilier doit au moins justifier d’un Brevet de Technicien Supérieur Professions Immobilières (BTS PI). Le BTS Management Commercial Opérationnel (MCO) ainsi que le BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client (NDRC) sont des alternatives intéressantes pour ceux qui souhaitent privilégier la maîtrise des relations et pratiques commerciales.

Les études peuvent se poursuivre après l’obtention du BTS. Il y a alors la possibilité de suivre un cursus plus spécifique : urbanisme et construction, gestion et administration de biens, droit immobilier, transactions et commercialisations de biens, les options sont multiples.

La liste des formations avec le calendrier et le programme détaillé est disponible auprès de chaque école. Il est donc recommandé de se renseigner en amont pour identifier le cursus qui permettra d’atteindre les objectifs fixés par l’apprenant.

Les qualités à avoir

Savoir-faire et savoir-être sont exigés d’un bon agent immobilier.

Dans un contexte où les outils informatiques sont omniprésents au quotidien, l’agent immobilier doit impérativement les maîtriser. Etre à l’aise avec les outils bureautiques est un bon début. Cependant, il faut également comprendre le fonctionnement du web et être capable d’interagir virtuellement avec les clients potentiels.

L’agent immobilier doit faire preuve d’autonomie et être capable de prendre des initiatives. Motivé par une soif d’apprendre, il suit les nouveautés du secteur de très près. Il se lance dans des prospections et n’hésite pas à négocier avec les propriétaires pour se voir accorder l’exclusivité d’une vente ou d’une offre de location. Loin de chômer, un bon agent immobilier analyse constamment le marché. Il identifie les nouveaux besoins des acquéreurs, relève les éléments qui peuvent susciter un coup de cœur ainsi que les éléments susceptibles de freiner l’enthousiasme.

agent immobilier

Devenir agent immobilier de luxe.

Sans forcément avoir des compétences égales à celles d’un notaire ou d’un avocat, l’agent immobilier doit impérativement posséder de solides bases en matière de droit. Il est effectivement indispensable de garantir que les démarches et transactions se conforment aux obligations légales en vigueur. Dans la même logique, ce professionnel doit justifier de notions techniques : malfaçons, pathologies du bâtiment, style architectural… sont des éléments intimement liés aux opérations immobilières.

La communication occupe une place prépondérante dans l’exercice de ce métier. L’agent immobilier doit donc être capable d’échanger aisément à l’oral comme à l’écrit. En plus de maîtriser le français, il est profitable d’avoir des notions en langues étrangères.

Toujours dans le domaine de la communication, il est impératif que l’agent immobilier fasse preuve d’empathie et de diplomatie. Il doit savoir prêter attention aux informations que le client lui transmet pour pouvoir interpréter et condenser toutes les données essentielles. Il arrive que les clients soient particulièrement désagréables. L’agent immobilier doit néanmoins conserver son sang-froid et faire en sorte d’apaiser les tensions. Habile avec les mots, il joue sur les émotions pour influencer son client sans pour autant lui imposer ses idées.

Le professionnalisme et le sérieux sont d’autres qualités attendues chez un bon agent immobilier. Il accorde du temps à chaque client, émet des suggestions et prodigue des conseils. Il n’attend pas d’être quasiment harcelé pour donner de ses nouvelles. Bien au contraire, il anticipe les choses et n’hésite pas à relancer lui-même ses clients pour leur faire part de la progression de leurs projets. Autrement dit, l’agent immobilier doit à la fois être réactif et proactif.

Cela peut sembler évident mais une hygiène corporelle impeccable s’impose dans le métier. S’il n’est pas obligatoire de se mettre sur son trente-et-un, il faut veiller à soigner son apparence. La tenue de l’agent immobilier doit inspirer le respect et la confiance alors oui, l’apparence compte.

Où travailler lorsque l’on est agent immobilier ?

Dans la plupart des cas, les agents exercent leurs métiers dans des agences immobilières comme Haussmann Real Estate.

Il est également envisageable de se lancer dans le métier comme agent immobilier indépendant. Là encore, il est indispensable de se former et de décrocher des diplômes. Il faut aussi obtenir une carte professionnelle (la carte T) délivrée par la Chambre de Commerce et de l’Industrie.

Le cas de l’immobilier de luxe

Les bases sont les mêmes que pour un agent immobilier classique. En revanche, il faut garder à l’esprit que la clientèle est plus élitique. Les acheteurs sont intransigeants sur le raffinement et le prestige. Ils sont à la recherche de biens premium, ce qui exige beaucoup plus d’attention au niveau des sélections.

Les missions sont plus délicates car les exigences des clients sont extrêmement élevées. L’objectif d’un agent immobilier qui intervient sur le marché de luxe n’est donc pas de multiplier les transactions. Il veille davantage à la qualité.

L’agent immobilier est un professionnel polyvalent, proche de ses clients et compétent dans un large panel de domaines. Il doit de ce fait suivre des études en vue d’obtenir des diplômes et développer des qualités personnelles essentiellement axées sur le relationnel.