Métier de pisciniste


La création et l’entretien de la piscine requièrent un savoir-faire spécifique dont seuls les professionnels disposent. Le pisciniste joue notamment un rôle essentiel sur la longévité de votre installation. Découvrez l’essentiel sur le métier de pisciniste, un technicien polyvalent.

Fiche métier pisciniste : quelles sont les missions ?

Les missions du pisciniste sont extrêmement variées, ce qui signifie que ses journées de travail peuvent se dérouler de manières différentes.

En amont d’un chantier de construction/installation, ce technicien effectue une visite sur place afin d’évaluer les besoins de son client et identifier les contraintes techniques à prendre en compte tout au long du projet. Les informations collectées sont condensées et exploitées pour concevoir des plans sur-mesure. Précisons que ces tâches s’appliquent aussi bien aux projets de construction qu’en amont d’une rénovation de piscine.

piscine maisonLorsque les plans et le devis sont validés par son client, le pisciniste procède à la pose de la structure (fond, parois…) sur un chantier préalablement tracé et terrassé. Le technicien installe ensuite le revêtement avant de se consacrer à l’étanchéité du bassin. Il achève son intervention par les finitions telles que les raccordements électriques, la réalisation de la margelle… L’exécution de chaque étape s’effectue dans un souci constant de qualité et de sécurité.

En fin de chantier, le professionnel réalise la mise en service. Il vérifie rigoureusement le fonctionnement du bassin et de l’ensemble des équipements et accessoires installés. Il prodigue des conseils à son client sur les bons gestes à adopter au quotidien et les réflexes à avoir afin d’optimiser la longévité de la piscine.

Ce technicien intervient également dans les maintenances périodiques de la piscine. Sa mission consiste alors à nettoyer l’ensemble des équipements et à en vérifier le fonctionnement. Il procède au traitement de l’eau et détecte les éventuelles anomalies qui sont alors réparées dans les règles de l’art. Au besoin, les pièces défectueuses sont remplacées au cours de ces maintenances saisonnières.

« Pisciniste » ou « piscinier » : quelle différence ?

Le pisciniste est un technicien qui construit, rénove et entretient des piscines. Le piscinier également. Les deux termes renvoient donc au même métier bien que les instituts de formation privilégient l’utilisation du mot “piscinier”.

Indépendamment du terme choisi, le professionnel concerné réalise une étude personnalisée afin d’évaluer la faisabilité d’un projet piscine. Il prodigue des conseils judicieux à ses clients afin de leur permettre de donner forme à leurs envies dans les meilleures conditions. Il met ses compétences en œuvre pour coordonner l’ensemble des équipes intervenant sur le chantier, depuis les travaux préliminaires comme le terrassement à la livraison de la piscine, puis à son entretien.

Quelles sont les formations pour devenir pisciniste ?

En réalité, il n’existe pas de formation spécifique pour le métier de piscinier. Le cursus classique consiste en la préparation d’un CAP monteur en installations sanitaires qui s’étend sur 2 ans. Le CAP monteur en installations thermiques est également une excellente option.

L’obtention de ce premier diplôme permet d’accéder au BP métiers de la piscine. Les formations correspondantes s’étalent sur 24 mois environ, pour un total de 1000 heures. Il est parfaitement envisageable de choisir une formation en alternance. La préparation du BP forme le futur piscinier aux techniques de dessins de construction. Les cours abordent également les problématiques afférentes aux entretiens et maintenance en plus de développer les questions pratiques concernant le traitement de l’eau.

eau piscineLe piscinier possède nécessairement des aptitudes personnelles qui complètent ses connaissances techniques. Il doit impérativement justifier d’un esprit d’analyse pour être capable de déceler les attentes spécifiques de chaque client en vue d’identifier les propositions les plus pertinentes. Il doit également faire preuve de créativité dans la mesure où les projets qui lui sont soumis peuvent se révéler extrêmement insolites. Le sens de la précision et la capacité à travailler dans un souci constant du détail sont tout aussi importants. Bien entendu, le piscinier doit être réactif et savoir s’adapter à ses conditions de travail. Une bonne condition physique est par ailleurs indispensable.

Quelles sont les évolutions de carrière ?

La carrière du piscinier commence généralement en entreprise. Il intervient donc comme salarié, chacune de ses missions lui permettant de développer les qualifications acquises en cours de formation.

Lorsqu’il acquiert une expérience suffisante, le piscinier peut postuler pour un poste plus évolué comme celui de conducteur de travaux.

Il a également la perspective de devenir conseiller technico-commercial, à condition de disposer de certaines compétences en marketing. Des formations complémentaires pourraient donc se révéler utiles si c’est l’évolution de carrière ciblée.

En outre, ce technicien spécialisé dans les projets piscine peut créer sa propre entreprise pour faire valoir son expertise.

La profession de piscinier sollicite des compétences techniques et une passion pour les défis car les missions se suivent sans jamais se ressembler. C’est un métier évolutif qui a un bel avenir devant lui, notamment grâce au succès croissant des piscines privées.