Quelle formation pour le métier d’avocat ?


La profession d’avocat est une activité exigeante, qui nécessite des compétences et des qualités personnelles élevées. Des études universitaires suivies d’une formation professionnelle dans une école spécialisée sont nécessaires pour accéder à la fonction. Découvrez le cursus à suivre si vous avez la vocation d’exercer ce métier.

La profession d’avocat : définition

Le métier d’avocat consiste en un rôle de représentation, de défense et d’accompagnement d’une personne, un organisme ou une entreprise, devant la justice. Votre mission sera de faire valoir les droits et les intérêts de vos clients en cas de contentieux. Vous parlerez en leur nom devant les partis concernés par le conflit. Si nécessaire, vous plaiderez en leur faveur auprès des différents organes de justice. Durant ses missions, le défenseur sera amené à assister ses clients dans les démarches juridiques et légales auxquelles ils seront soumis.

Il prodiguera des conseils avisés pour parvenir à une résolution aussi pacifique que possible du problème de son client. Il sera chargé de le représenter au tribunal ou de négocier une solution à l’amiable, dans le meilleur intérêt de la personne ou la société qu’il défend. Il doit pour cela savoir se montrer impartial. En aucun cas, il ne doit favoriser ses intérêts personnels ou céder à toutes formes de pression externe. On attendra également de lui d’avoir une parfaite connaissance du cas traité et des lois en vigueur dans son domaine de compétence. Vous devrez ainsi être capable de rédiger les documents, actes et contrats concernant le dossier. Avoir un bon sens de l’organisation et d’analyse sera essentiel pour déterminer l’approche qui convient le mieux au cas que vous traiterez.

Dans cette optique, les avocats se doivent de respecter une déontologie et une éthique strictes. Etant le gardien des confidences écrites ou verbales faites par ses clients, il doit pouvoir nouer une véritable relation de confiance avec eux. La confidentialité des échanges entre le défenseur et le client est absolue. Il sera d’ailleurs lié à ce dernier par le secret professionnel et ce, pour une durée illimitée.

Cette profession englobe plusieurs filières différentes. Vous pouvez vous spécialiser entre autres dans le droit général, le droit pénal, le droit immobilier, le droit public ou encore le droit des affaires. Dans tous les cas, les jeunes avocats commencent par exercer quelques années au sein d’un cabinet ou d’une entreprise, avant d’avoir la possibilité de travailler en indépendant ou d’ouvrir son propre cabinet.

Les formations possibles

Les formations qui destinent au métier de défenseur sont accessibles à tous les candidats titulaires d’un bac L, S et ES. Si vous entreprenez un cursus universitaire classique, vous recevrez la même formation de base en droit que tous les futurs avocats. La première étape pour adopter ce métier est une formation en master 1 ou

La deuxième partie de la formation s’effectue au sein d’une école des avocats, le centre régional de formation professionnelle d’avocats. L’admission est particulièrement ardue. Selon les professionnels, seuls 35% des candidats sont admis chaque année. Pour optimiser ses chances d’intégrer le centre, il est recommandé de suivre les formations dispensées par les IEJ ou instituts d’études judiciaires avant de se présenter aux examens d’entrée. Les épreuves portent notamment sur le droit des obligations et les procédures juridiques.

Une fois accepté dans les centres, la seconde partie de la formation est un cursus de 18 mois qui se répartit en deux modules de 6 mois. Le premier inclura cours théoriques, tandis que le second sera consacré à une étude de projet concrète et un stage. Les élèves devront passer des épreuves orales pour être diplômé et pouvoir rejoindre un des barreaux de sa région. Si vous réussissez l’examen, vous recevrez le CAPA ou certificat d’aptitude à la profession d’avocat et serez invité à prêter serment.

Autre possibilité, débutez vos études avec une formation en licence de droit. Ce diplôme vous permet de vous insérer sur le marché du travail plus rapidement en devenant juriste, par exemple. Avec une bonne motivation, vous pourrez combiner votre activité professionnelle et des études académiques jusqu’au bac+4 en droit. A partir de là, vous vous inscrirez dans un IEJ et suivrez un parcours classique.

Les avocats et avocates inscrits au barreau sont soumis à une obligation de formation continue. Les lois qui encadrent la profession imposent de compléter 40 heures de formation réparties sur deux années consécutives, à raison de 20h pour chaque année civile. Pour cette formation, l’avocat est libre de fixer la fréquence des cours même s’il est tenu de compléter le volume horaire imposé.

Bref, une formation de 7 ans minimum est nécessaire pour devenir avocat, incluant un cursus commun quelle que soit la spécialisation envisagée. Après une maîtrise en droit, vous pourrez vous inscrire dans le CRFPA de votre région pour compléter votre formation en vue d’obtenir l’indispensable CAPA.