Devenir chirurgien-dentiste


Après mon précédent article sur le métier d’infirmier et de chirurgien esthétique, voici un nouveau texte dans la même veine. Le domaine médical vous attire, et plus particulièrement tout ce qui touche au secteur dentaire ? Vous trouverez ci-après toutes les informations nécessaires concernant le métier de chirurgien-dentiste ; vous pourrez ainsi savoir si cette voie correspond à vos attentes et à vos envies de carrière.

Avant de décider de suivre une formation de chirurgien-dentiste, il est en effet très important de savoir en quoi consiste ce métier, comment l’on fait pour pouvoir l’exercer, les compétences requises, le nombre d’années d’étude à envisager…

En quoi consiste le métier de chirurgien-dentiste ?

Comme son nom l’indique, le chirurgien-dentiste est avant tout dentiste, et gère donc tous les problèmes dentaires de ses patients… mais cela ne se limite pas, comme on a tendance à le penser, aux caries et à la pose de couronnes ! La santé des gencives, par exemple, est également de son ressort.

De manière générale, tous les maux de la région buccale font partie de sa spécialité. Étant également chirurgien, ce professionnel du domaine médical procède également à des interventions chirurgicales, à son cabinet ou en établissement hospitalier.

De nos jours, l’image caricaturale de l’arracheur de dents est on ne peut plus éloignée de la réalité du métier : le chirurgien-dentiste est un médecin polyvalent et à l’écoute de ses patients. Il réalise aussi des actes plus compliqués comme la pose d’implants ou de prothèses, parfois avec l’aide d’autres professionnels du secteur dentaire (prothésistes, orthodontistes…). Il doit aussi avoir des connaissances dans le domaine de l’anesthésie.

Les études à suivre pour devenir chirurgien-dentiste

Comme pour toutes les professions médicales, les études pour pouvoir exercer le métier de chirurgien-dentiste sont assez longues. Comptez six années au minimum après le bac. Tout d’abord, les étudiants effectuent un premier cycle de trois ans, relativement sélectif (un nombre maximum d’étudiants est admis en deuxième puis en troisième année, selon le principe du numerus clausus). Suivent deux autres années d’études dites odontologiques, puis encore au moins un an (pour la thèse).

Ce cycle « court » permet d’exercer la profession en libéral. Il peut être remplacé par un cycle long de trois ou quatre ans, afin d’obtenir une spécialisation parmi celles proposées. C’est un parcours d’études assez long : il est important d’être certain(e) de vouloir s’engager dans cette voie avant de s’y lancer.

Chirurgien-dentiste : les diplômes à passer

Pour être chirurgien-dentiste, il faut être titulaire du diplôme d’État correspondant à cette spécialité. Par la suite, il est possible de passer un Diplôme d’Études Spécialisées ou DES, afin de s’orienter vers une spécialité (orthopédie dento-faciale, chirurgie orale ou médecine bucco-dentaire).

Attention, seuls les meilleurs étudiants sont sélectionnés à l’issue des deux premières années d’études. Être consciencieux et assidu peut parfois ne pas suffire à décrocher le précieux sésame du premier coup… Mais une fois en poche, il vous permettra d’exercer un métier très utile, passionnant, et gratifiant.

Les compétences à avoir en tant que chirurgien-dentiste

Ce métier particulier du domaine médical demande de nombreuses compétences. Bien sûr, il faut avoir les connaissances nécessaires pour identifier les différents maux dont souffrent les patients, mais aussi beaucoup de dextérité pour résoudre tous ces problèmes. Enfin, il ne faut pas oublier que, comme tout médecin, le chirurgien-dentiste est en contact permanent avec la patientèle. Et ces personnes redoutent souvent de venir au cabinet, davantage que pour la plupart des spécialités médicales…

Pour être un bon chirurgien-dentiste, il faut donc être capable de mettre à l’aise, de rassurer, d’expliquer les gestes et soins qui seront effectués… La communication est la base d’un rendez-vous réussi, pour le patient comme pour le médecin. Les jeunes patients représentent, par ailleurs, une part non négligeable de la clientèle : il convient donc de savoir s’y prendre avec les enfants… Si vous avez les compétences requises et que le métier vous attire, vous pouvez vous lancer dans l’aventure !

Les qualités à posséder

Bien entendu, il faut faire preuve de persévérance pour devenir chirurgien-dentiste, car les études sont longues et assez difficiles.

Mais ensuite ? Comme déjà dit plus haut, il faut être doué en communication pour exercer cette fonction : il est important d’être ouvert, pédagogue, rassurant, et très calme. Il faut aussi savoir faire preuve de précision et être très organisé dans son travail.

Enfin, il est important de ne pas aimer les horaires de bureau : un dentiste travaille davantage tard le soir, ou même le week-end, pour faciliter la prise de rendez-vous de ses patients. Des urgences peuvent survenir, et il n’y a pas vraiment d’horaires fixes…

L’adaptabilité fait donc également partie des qualités indispensables à l’exercice du métier de chirurgien-dentiste. Il faut aussi savoir travailler en équipe : il est impossible pour un chirurgien-dentiste d’exercer sans la présence d’un(e) assistant(e). Pensez-vous avoir toutes ces qualités ? Alors le métier de chirurgien-dentiste est peut-être fait pour vous !

chirurgien dentiste

Où peut travailler un chirurgien-dentiste ?

La plupart des chirurgiens-dentistes officient en libéral. Il faut alors trouver un cabinet pour exercer et acheter tout le matériel nécessaire pour soigner les patients dans de bonnes conditions. S’associer avec un ou plusieurs collègues peut également être une bonne solution.

C’est notamment le cas de l’excellent cabinet dentaire niçois Arenas Dentistes.

Certains dentistes travaillent en tant que salariés : leur revenu mensuel est souvent moins élevé, mais les tâches administratives sont moins lourdes dans ces conditions. D’autres cas plus rares existent également : en hôpital, pour former d’autres dentistes, en intervention dans les écoles pour faire de la prévention auprès de jeunes enfants…

À chacun de faire son choix, en fonction de ses envies et ses affinités ! L’important, c’est de pouvoir exercer en toute quiétude, pour prendre soin de sa patientèle du mieux possible, tout en conciliant vie professionnelle et vie familiale. Bien évidemment, le salaire est variable selon la situation, et c’est un critère qui est également à prendre en compte lorsque l’on choisit de s’orienter dans cette voie.

En conclusion, le métier de chirurgien-dentiste, même s’il peut être contraignant de par le nombre d’années d’études pour l’exercer et de quelques difficultés rencontrées au quotidien, est une spécialité très gratifiante du secteur médical : les patients sont tous ou presque reconnaissants lorsqu’ils repartent soulagés d’un cabinet dentaire !