Métiers du Big Data


Le Big Data est un domaine sollicitant de nombreux intervenants. Parmi tous les métiers s’y rattachant, voici les six postes indispensables dans la hiérarchie de la gestion et du traitement des données.

Définition de Big Data

Comme son nom l’indique, le Big Data, ce sont des données massives. On les trouve en permanence sur le Web, les réseaux sociaux, l’OpenData, les bases de données à caractère commercial ou scientifique et les médias. À chaque seconde, un nombre astronomique d’informations circulent.

L’enjeu est de pouvoir les capter en temps réel pour les analyser et en tirer des prévisions. Les acteurs du Big Data ont donc pour mission de traiter des données qui ne sont pas structurées. Le nombre de clics sur une page Internet, un commentaire sur Twitter et l’explosion du volume de données place le Big Data au cœur des domaines de connaissance et d’évaluation de la société.

métiers big data

Découvrez les métiers d’avenir du Big Data

Le Big Data est donc une entité qui ne cesse jamais de s’agrandir et qui évolue chaque seconde. Les métiers et les enjeux liés au Big Data sont donc en perpétuel développement pour se tenir informé des progrès de ces technologies, un congrès a lieu chaque année à Paris. Pour vous tenir informé des dates de ce rendez-vous annuel dédié au Big Data vous pouvez consulter le site https://www.bigdataparis.com .

Le Chief Data Officer

Son rôle est de piloter l’ensemble de la stratégie d’une entreprise. Il va donc recueillir les analyses faites pour définir les objectifs à suivre. Ce métier est nouveau et il s’est imposé par la nécessité de créer un poste qui prenne en compte tous les services. Il joue un rôle central dans l’organisation d’une entreprise car le Chief Data Officer (le directeur des données) est au carrefour du marketing, de la communication, des RH, de l’ingénierie et des services qualité. Son rôle est aussi de valider toutes les informations, en interne comme en externe. On attend de lui qu’il vérifie la cohérence des informations pour apporter son expertise et qu’il ait un sens du relationnel.

Le Big Data engineer

Ses missions consistent à valoriser les données de l’entreprise, mais aussi à les analyser. Il a pour fonction essentielle de concevoir des plateformes permettant de traiter le flux de données. On attend d’un ingénieur spécialisé en Big Data qu’il mette en œuvre des outils sécurisés.

Il doit aussi être clair pour que les Data Analyst puisent les comprendre et transmettre les informations aux Data Scientist.

Autrement dit, le Big Data engineer doit maîtriser les langages Javascript, Scala et Python mais il doit aussi créer des bases de données lisibles par d’autres utilisateurs. Ce métier nécessite une rigueur absolue, des compétences en anglais technique, en plus d’un excellent relationnel. Les qualités de communication à l’oral et à l’écrit sont un vrai « plus ».

L’architecte Big Data

Le rôle de l’architecte Big Data est essentiel car il est chargé de mettre en œuvre des systèmes performants pour organiser la récupération des données brutes. Elles peuvent être externes ou internes et nécessitent ensuite une gestion et un stockage. Il doit donc être en mesure de créer une architecture permettant de manipuler et de restituer toutes les données emmagasinées. Ce poste exige une connaissance de MongoDB, Cassandra ou Redis, mais aussi de Hadoop et Spark et, enfin, de Memtables. De la qualité de son travail dépend toute la suite du processus car il fournit les données brutes au Data Scientist.

Le Database Manager

base de données

Exemple d’une base de données

Le métier de Database Manager ou l’administrateur de base de données se situe au carrefour de la statistique, de l’information et de la stratégie de l’entreprise. Il est un rouage essentiel de l’entreprise car il est chargé de fournir le cahier des charges en fonction de toutes les contraintes à prévoir. Ce métier consiste aussi à administrer les bases de données de l’entreprise et à les mettre à jour. Il est chargé de fournir les informations manquantes et de supprimer les erreurs relevées. Il aussi chargé d’analyser les résultats qui lui sont fournis en les rendant compréhensibles par tous.

Le Data scientist

La fonction du Data Scientist est de donner du sens à l’ensemble des données récoltées. Il doit donc concevoir des modèles mathématiques et des algorithmes pour capturer, stocker et traiter les données. Il s’appuie sur une maîtrise des statistiques mais va bien au-delà car son rôle est de trouver en permanence de nouveaux modèles. Face à une question de business que lui soumet l’entreprise, il doit apporter une réponse adaptée traduite en termes de problème de mathématiques/statistiques. Il participe ainsi à l’élaboration d’algorithmes facilitant la prise de décision.

Le développeur Big Data

En lien avec le Data Scientist, le développeur Big Data est chargé des aspects les plus techniques de la mise en œuvre. Les langages informatiques n’ont aucun secret pour lui et il fait en sorte que le système soit cohérent. C’est lui aussi qui gère les pannes car son rôle est de veiller à la mise en marche de toutes les décisions prises en amont.

Quelles formation et compétences pour les métiers du Big Data ?

En fonction du métier exercé, les formations aux métiers du Big Data vont d’un minimum Bac+3 à Bac+8. Un poste de Chief Data Officer est le niveau supérieur qui est ouvert à des profils très expérimentés. De nombreux masters préparent à ce métier, tous étant centrés sur l’analyse des données. Ces diplômes peuvent être obtenus dans des écoles d’ingénieurs type Polytechnique, HEC ou Centrale Supelec. Une spécialisation appliquée aux systèmes d’information est ainsi une formation utile pour postuler. On attend ici une véritable expertise en sciences des données.

Pour devenir ingénieur Big Data, une formation en statistiques est aussi nécessaire en plus d’un cursus d’ingénieur.

Un architecte peut quant à lui suivre des études en informatique, management, statistiques ou marketing. On lui demande également de posséder une expérience professionnelle en Business Intelligence.

formation big data

Pour un manager, un cursus Bac+5 est exigé, que ce soit un master en traitement de l’information et exploitation des données ou en mathématiques appliquées statistiques.

Enfin, un Data scientist à niveau Bac+3 peut passer par un BUT informatique ou une licence professionnelle aux métiers de l’informatique.

Les compétences des professionnels du Big Data sont à la fois techniques et humaines. La capacité à créer des modèles et à concevoir des outils est nécessaire. De plus, tous les acteurs travaillant en collaboration, une communication orale et écrite claire et précise est appréciée.

Les métiers du Big Data évoluent aussi vite que le Big Data lui-même. Pour rester informé en temps réel sur les postes, les profils et les formations, il est conseillé de suivre l’actualité de près.